L O A D I N G

Quelles sont les évolutions actuelles ? Comment puis-je adapter mon plan d’actions marketing touristique aux nouveaux défis ? Comment toucher mes clients allemands ? Nous sommes à vos côtés pour tout renseignement et soutien.

Update du 06/08/2020

Secteur du tourisme relancé

  • L’objectif de la France et de l’Allemagne ainsi que de l’UE est : toujours suivre les conseils de près afin de pouvoir réagir de manière souple, rapide et transparente.
  • Depuis le 15 juin, il n’y a plus de contrôles à la frontière franco-allemande.
  • Depuis le 1er juillet, les États membres de l’UE lèvent les restrictions sur les voyages non essentiels dans l’UE pour les résidents de 15 pays tiers. Toutes les deux semaines, cette liste de pays sera réexaminée. Le critère principal est que les nouvelles infections sur 100.000 habitants courant 7 jours ne doivent pas dépasser environ 16 cas, ce qui correspond à la moyenne des membres de l’UE actuellement.
  • Si les vacances à l’étranger sont possibles ou non dépendra toujours de l’évolution de la situation sanitaire et des décisions individuelles au niveau national.
  • Sur leur site Re-open EU, l’Union Européenne met à disposition toutes les informations touristiques importantes par pays faisant partie de l’UE ou Schengen.

Quelles sont les tendances en Allemagne ?

  • Selon les sondages en mai/juin 2020, 60% des Allemands avaient prévu un voyage touristique pour cette année (comparé à environ 72% les années dernières). De ces 60%, 1/3 souhaitait passer ses vacances en Allemagne, 1/3 même dans sa région et 1/3 souhaitait partir à l’étranger, soit environ 20% des Allemands au total.
  • Pour l’arrière-saison 2020, 44% des Allemands ont prévu des vacances dont 27% en Allemagne et 17% à l’étranger – surtout les jeunes actifs et les jeunes familles.
  • Se ressourcer, s’évader et prendre du recul du quotidien sont les motifs principaux pour les Allemands pour partir en vacances, suivi par la détente, le soleil et le littoral ainsi qu’ensuite des vacances en famille, en pleine nature et des vacances actives.
  • Pour 68% des Allemands, il est primordial que toutes les mesures d’hygiène et de distanciation physique soient parfaitement mises en place.
  • De plus, pour la grande majorité, il est également très important qu’ils puissent facilement et rapidement retourner en Allemagne. C’est aussi pour cette raison que la plupart des Allemands ne prévoient pas de prendre l’avion les prochains mois et que les vacances en voiture (80%) – surtout en combinaison avec un séjour dans une maison de vacances – et en camping-car ont le vent en poupe.
  • Les destinations préférées des Allemands sont l’Allemagne et à l’étranger : l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et la France.
  • Les courts séjours urbains ont perdu en importance – en faveur des longs séjours au littoral ou dans la montagne.
  • Pour 33% des Allemands, le tourisme responsable a gagné en importance.
  • En général, environ 1/3 des Allemands s’inquiètent à cause de la situation sanitaire actuelle et évitent des activités conviviales et voyages.

Comment adapter mon plan d’actions pour le marché allemand ?

Mettez en avant vos USP & le large

Séduisez la clientèle allemande avec votre patrimoine naturel et culturel unique à votre destination.

Mettez en avant la nature, l’outdoor et les itinéraires adaptés.

Mettez le focus sur le besoin de s’évader et de prendre le large. Elargissez le tourisme urbain sur les alentours.

Pointez vos messages vers les besoins de vacances principaux des Allemands : détente, soleil & littoral, nature, aventure & expérience. Selon des sondages actuels, 60% souhaitent se ressourcer et s’évader pendant leur prochaines vacances, 40% souhaitent prendre du recul de leur quotidien.

Soyez conscientes : Les destinations lointaines ne seront que difficilement accessibles à mi-terme. De plus, 80% ne prevoient pas de voyages en avion pour les mois à venir. Au contraire, selon le ADAC et les organismes spécialisés en prospective, les vacances en voiture et en camping-car auront le vent en poupe.  Mettez en avant votre charme exotique accessible en voiture, train ou camping-car.

Mettez en avant vos actualités

Après la phase de lock down et une réduction des publications touristiques, le vent de voyage souffle à nouveau dans les rédactions presse. Par contre, les besoins ont évolué :

Mettez en avant vos actualités et vos informations pratiques actuelles pour des séjours chez vous : Comment puis-je y aller ? Quelles règles sont mises en place chez vous – par exemples au bord de la mer, dans les hébergements, les restaurants, pour participer aux activités de loisir ?

Nous vous recommandons de rajouter un petit encadré qui résume ces infos à vos communiqués de presse et de mettre en ligne une page dédiée à ces infos sur votre site web.

Mettez en avant des idées de séjours concrètes chez vous pour inspirer et initier des voyages.

Choisissez une accroche originale et concrète qui sort du lot pour votre communication.

Si possible, utilisez des nouveaux formats captivant et concrets tels que des vidéos courte d’une minute pour raconter une histoire concrète (p. ex. un entretien avec un producteur local).

Maintenez vos accueils de presse prévus. Les rédactions ont besoin des nouveaux contenus.

Il n’est pas nécessaire de communiquer de manière détaillée et exclusive sur les mesures de distanciation sociale et d’hygiène chez vous dans vos communiqués de presse. C’est normal que les nouvelles règles soient respectées partout. En outre, nous nous y habitons de plus en plus. Mettez en avant les histoires et sites qui rendent votre destination unique, tout en gardant un certain « feeling » pour la situation actuelle. Renvoyez vers des informations concrètes et pratiques sur votre site internet.

Vers un tourisme responsable

Les changements suite à la situation actuelle sont aussi perçues en tant qu’opportunité pour voguer encore plus vers un nouveau tourisme plus responsable vis-à-vis l’environnement et la société.

Mettez en avant votre démarche et vos atouts dans ce domaine.

Bienvenue de retour

Welcome back ! Vivre en Europe, c’est profiter d’une liberté de voyage sans frontières. Les restrictions dans ce domaine pour réduire la circulation du coronavirus nous ont à nouveau montré la grande valeur de ce privilège.

Mettons l’accent sur le bonheur et la joie de pouvoir à nouveau voyager à l’étranger et de nous rencontrer. 

Communiquez de manière transparente et fiable

Après des mois de distanciation sociale et une conscience accrue pour l’hygiène, la clientèle allemande sera très attentive aux mesures sanitaires mises en place pour voyager en sécurité.

  1. Suivez la démarche de labélisation et certification au niveau européen, régional ou national, pour votre secteur d’activité ou autre.
  2. Mettez votre label en avant dans votre communication.
  3. Communiquez de manière transparente sur les conditions sur place, c’est-à-dire sur la disponibilité des offres, l’accessibilité des sites, les détails à prendre en compte afin d’orienter la clientèle et de permettre au client de préparer au mieux son séjour chez vous.

La reprise du tourisme européen se fera tout en veillant sur l’évolution de la pandémie Covid-19. Au moins au début, il y aura la possiblité de faire marche arrière :

  1. Mettez en avant des conditions de réservation flexibles
  2. Mettez en avant des offres spéciales, des offres « last minute »

Etudes de cas : Comment se fait la réouverture des activités de loisirs en Allemagne ?

  • Nombre de visiteurs réduit pour assurer la distance de 1,5 mètres.
  • En revanche : Les horaires d’ouvertures sont prolongés:  Le musée n’a plus de jour de fermeture en ce moment afin de donner plus de possibilités aux visiteurs d’apprécier le musée.
  • Un nouveau système de guidage en sens unique permet de mieux gérer le flux des visiteurs.
  • Le port du masque est obligatoire.
  • Les moyens de désinfection sont installés dans le lobby et aux toilettes.
  • La vente des billets se fait uniquement en ligne.
  • Chaque billet est établi pour un créneau d’horaire précis.
  • Il n’y a plus d’audioguides sur place, mais on pourra bientôt télécharger les audioguides du musée sous forme d’appli sur son propre smartphone.
  • Fermeture des espaces interactives à toucher
  • Les visites se font en individuel, pour le moment, pas de visites guidées en groupe prévues.

Veillez trouver ici également le concept suisse “Clean & Safe” pour inspiration.

Guide de la DEHOGA: Fédération allemande des hôtels et restaurateurs

  • Réservation obligatoire pour la gestion des flux
  • Il faut indiquer au moins un contact par table afin de pouvoir  recontacter les personnes en cas d’infection
  • Suivre la logique du « wait to be seated » qui n’était jusqu’à présent pas appliqué de manière générale dans les restaurants en Allemagne
  • Organiser l’ordre des tables de façon à ce que la distance de 1,5 mètres minimum soit respectée
  • Réduire la taille des tables (éviter des tables groupés et des réservations des groupes (associations par ex.))
  • Pas « d’outils communs » sur les tables (salière, poivrières, décoration)
  • Pas d’offre de buffet, mais une restauration à la carte avec une carte réduite, si besoin
  • Le port des « gants (en coton) » utilisé dans la gastronomie, la désinfection régulière des caisses, et des outils de travail, respect de l’étiquette hygiène par le personnel (pas de contact physique avec le client, se laver les mains régulièrement…)
  • Favoriser le paiement digital avec la carte
  • Ne pas parler au moment où le repas et/ ou les boissons sont servis afin d’éviter la transmission éventuelle du virus via l’air
  • Dans les bars : réduire le volume de la musique pour permettre aux personnes de discuter et de parler en gardant la distance

Depuis le 09/05 et en premier, la région de Mecklembourg-Pomméranie occidentale a ouvert ses restaurants. Par rapport à l’accueil des clients, les restaurants suivent les consignes indiqués ci-dessus. Le premier retour de la clientèle est positif, les clients profitent des assouplissements, même si ces derniers sont liés à des conditions d’hygiène et de distance strictes.

Guide de la DEHOGA: Fédération allemande des hôtels et restaurateurs

  • Assigner la même personne d’entretien pour un étage d’hôtel pour une meilleure transparence et analyse en cas d’infection
  • Installer des vitres de protection à l’accueil
  • Afficher des règles et mesures appliqués sur des panneaux,  présentations ou écrans dans le lobby
  • Installer des balises au sol pour garder la distance
  • Former son personnel suite aux nouvelles mesures à prendre en compte
  • Ne pas proposer de buffet dans les restaurants

Selon les premiers retours des hôtels, nous pouvons estimer que les chambres d’hôtels vont avoir une atmosphère « moins cosy » pendant un moment, car les éléments comme les magazines, stylos et bloc notes, coussins décoratifs, plaids – donc tout élément qui comprend un risque d’infection par contact entre les clients – seront enlevés des chambres dans un premier temps.

Les groupe hôtelier TUI a développé un plan hygénique de 10 points pour la relance de l’activité touristique dans ses hôtels :

  1. Le check-in online via le site web de l’hôtel ou le smartphone est favorisé.
  2. La distance de 1,5 à 2 mètres est à respecter par le personnel de TUI dans les espaces publiques (restaurants, couloirs, salles de fitness).
  3. Le personnel de l’hôtel travaille en équipes fixes afin de pouvoir suivre une éventuelle chaîne de contamination.
  4. Les capacités dans les restaurants sont réduites, les tables sont positionnés avec 1,5 mètres de distance et le nombre de clients présents au restaurant ainsi réduit.
  5. Par contre, les horaires d’ouverture des restaurants et d’autres offres des hôtels sont étendus afin de donner aux clients la possibilité de profiter des offres en toute tranquilité.
  6. Sont autorisés seulement les événements et activités sportives qui peuvent se faire sans contact proche, comme le golf ou le tennis. L’offre spa est ajusté.
  7. Plus de distributeurs de désinfectant sont installés aux points de contact pour permettre une désinfection régulière des mains.
  8. Nettoyage des chambres : Toutes les chambres sont nettoyées avec des produits spécifiques antiviraux. Le personnel sera particulièrement attentif aux surfaces dans les salles de bains, les tables de chevet ou encore l’équipement commun comme les télécommandes.
  9. Moins de libre-service : Si possible, les repas et boissons sont servis par le personnel portant un masque.
  10. Formation du personnel : Ensemble avec un prestataire externe, TUI a développé du matériel, des webinars ou encore des listes de contrôle pour les hôteliers.

Le groupe hôtelier RIU a développé également un plan hygiénique et assure la distance physique dans leurs espaces “piscine” à l’aide des parasols et transats qui sont positionnés de façon à ce que la distance soit respectée. Les piscines sont désinfectées plus régulièrement et l’eau est nettoyé avec des produits désinfectants.

Les plages de la mer du nord et de la mer baltique se préparent à accueillir des touristes à nouveau dans les semaines à venir.

Dans ce contexte, notamment la présence des fauteuils-cabines en osier à louer peut aider à respecter la distance. Ces fauteuils auront une fonction de petites « iles de quarantaine » où uniquement les membres d’un foyer ou des petits groupes peuvent se rassembler.

Quick Check : La situation actuelle en Allemagne

Mi-mars : Lockdown
20/04 : Assouplissement des mesures & réouverture des premiers magasins
27/04 : Port du masque obligatoire dans les transports en commun & les magasins
Début mai : Reprise de la vie publique et du tourisme intérieur selon les règles individiuelles de chaque région
15/06 : L'avis général du voyage a été levé pour les 31 pays de l'UE & Schengen et remplacé par des conseils aux voyageurs pour chaque destination.
16/06 : Introduction de l'application de traçage "Covid-Warn-App"
Mi-juin : Début des vacances scolaires dans les premières régions allemandes

En Allemagne, il n’existait pas de confinement total. Néanmoins, des règles strictes ont été appliqués depuis mi-mars. Depuis le 06 mai, ce sont les 16 régions qui prennent la responsabilité sur l’assouplissement des mesures mises en place et la reprise de la vie publique : En gros, dans les lieux publics, entre 10 et 20 personnes peuvent se rencontrer et quelques régions autorisent des rassemblements jusqu’à 150 personnes. Toutes les structures de vie publique sont réouvertes tout en appliquant les mesures d’hygiènes et de distanciation sociale respectives à leur secteur et leur région. Les mesures d’hygiène comme le port du masque remplacent de plus en plus d’autres règles telles que le nombre maximal de personnes qui peuvent se rencontrer en public ou la fermeture des lieux publics.

En Allemagne, le port de masque est obligatoire dans les transports en commun y compris les gares et les aéroports ainsi que dans tous les commerces.

La “règle d’or” jusqu’à nouvelle décision : Les régions doivent assurer qu’il n’y aura jamais plus de 50 nouvelles infections (35 en Bavière) sur 100.000 habitants par ville ou district en 7 jours. Lors que cette limite fixée est dépassée, les régions sont obligées de mettre en place des mesures locales et individuelles afin de baisser ce chiffre à nouveau.

Afin de soutenir les services de santé publique communaux et régionaux, l’application de traçage “Covid-Warn-App” a été lancée le 16 juin: Via Bluetooth, les portables des personnes qui se rapprochent de moins de 2 mètres échangent des ID anonymes. Au cas où une personne est testée positive après, elle peut transmettre cette info via un code QR également anonyme à l’application qui alertera les personnes éventuellement concernées également. Contrairement à “Stop-Covid” en France, l’application allemande est basée sur la technologie d’Apple et Google. De plus, les données sont stockées et travaillées de manière décentralisée alors qu’en France, l’application travaille de manière centralisée. Par conséquent, il n’est pas encore sûr si ces deux applications pourront fonctionner ensemble lors des voyages des Allemands en France. Environ 1/7 des Allemands utilisent l’application.

L’application a été développée par la Telekom et SAP sur base du principe “open source”. C’est-à-dire que les codes et éléments informatiques sont mis en ligne sur internet pour que des experts indépendants peuvent les vérifier et optimiser de manière continue et transparente ensemble avec Telekom et SAP. L’objectif a été d’être le plus transparent et décentralisé possible pour créer de la confiance afin que la majorité de la société allemande utilise cette application de traçage volontairement (l’application n’est pas obligatoire).